Kulturagentinnen und Kulturagenten Schweiz

Avec le Fast Festival, une plateforme de dialogue festive et participative sur la question des espaces de rencontres à l’école a été créée. Sur le temps de midi durant une semaine, les habitant.e.s de l’école ont été invité.e.s à participer et à dialoguer sur la question des espaces à ouvrir, à inventer, à investir dans l’école.

Le fil rouge de la semaine était assuré par le Cycloton, une installation de soundsystem autonome, composée de deux vélos raccordés à une structure qui faisait office de haut-parleurs. Ceux-ci s’activaient lorsque deux personnes commençaient à pédaler. D’office, tout type de son amplifié peut être connecté au Cycloton. Une fois mis en place, il était donc activé autour d’une «jam» de musique, d’écriture, de danse, de dessin et de rap. Ce projet visait à susciter la curiosité et la participation des habitant.e.s. de l’école. En effet, que ce soit en jouant, en pédalant ou en écoutant, chacun.e prenait une part active dans le processus. 

L’idée était de percevoir différemment l’espace de l’école, d’ouvrir les possibles et donc de développer une posture créative. En filigrane, une plateforme proposait aux élèves de réfléchir à une question: Quels nouveaux espaces pourraient émerger? 

Il s’agit de donner une voix, un espace d’expression, mais aussi un espace pour l’émergence de projets et d’initiatives développés par les élèves à l’avenir. L’espace de l’école sera ainsi, pour un temps, investi d’une manière différente.